....

Maries

July 16 - October 1st, 2016

Chapelle de l'Ortial (Ferme de Billy), Rots, FRANCE

..

Maries

16 juillet - 1er octobre 2016

Chapelle de l'Ortial (Ferme de Billy), Rots, FRANCE

....

....

After the exhibition Marys shown in Venice in 2015, this site-specific installation created for the Chapelle de l’Ortial, near Caen (Normandy, France), takes the artist one step further on her exploration of femininity.

The presentation of the two opposed but complementary archetypes of the Virgin Mary and Mary Magdalena acquires here a new dimension, with the chapel resonating with the perception of women through religion, but also through the centuries and generations. In addition, the artist's vision builds upon her own personal experience as she was born and raised in the area. 

As though found in an attic symbolizing the idea of childhood memories, the artworks are installed throughout a collection of old wooden furniture and domestic objects. The seemingly haphazard placement of the objects, lit by the occasional candle, comprises a cluttered circular composition at the center of the chapel.

The staggered heights of the installation culminate at the top of a wooden ladder, where a subtle figure printed on silk appears to fly away in an elegant and gentle surrender. As the only directly figurative human representation, the image incites viewers to question and redefine the parameters history has placed around the individual, the woman, and our human condition.  

On the closing day of the exhibition on October 1st, 2016, a book will be presented to the public. 

..

Après l'exposition Marys présentée à Venise en 2015 à l'occasion de la Biennale, l'artiste poursuit ici sa réflexion autour de la féminité, à travers cette installation spécialement conçue par la Chapelle de l'Ortial, située près de Caen, en Normandie. 

La juxtaposition des deux figures indissociables de la Vierge Marie et de Marie-Madeleine prend ici une nouvelle dimension : la chapelle fait écho à la représentation de la femme dans la religion mais aussi à ses perceptions à travers les siècles et les générations. 

Etant née et ayant grandi dans cette région, l'artiste se nourrit également de ses souvenirs personnels et de son passé pour réaliser cette oeuvre. 

Comme abandonnées dans un grenier, symbole de la mémoire, les oeuvres dialoguent avec une collection de meubles anciens et d'objets domestiques soigneusement choisis. La disposition faussement aléatoire de ces oeuvres, délicatement éclairées par des bougies, forme une installation circulaire placée au centre de la chapelle. 

L'installation culmine au sommet d'une grande échelle de bois, au-dessus de laquelle est suspendue une photographie imprimée sur un voile et représentant un être féminin qui semble s'élever dans un abandon doux et élégant. 

Seule représentation figurative, cette image invite le spectateur à questionner et redéfinir les paramètres que l'histoire a pu placer autour des femmes et de la condition humaine en général. 

....